logo EPE BSM

EN MARCHE VERS PÂQUES 2015 (4) JÉSUS ROI ENTRE ACCLAMATIONS ET CRUCIFIXION (Jean 12.12-19)

«L'opinion publique est très versatile. Aujourd'hui on vote pour X et ses idées parce qu'on pense que c'est le mieux, demain on votera pour son contraire parce qu'on s'est rendu compte des implications de notre premier choix.»

On recherche les avantages sans évaluer ce que cela nous coûte. Cette constatation est certes caricaturale et ne reflète pas nécessairement l'expérience de la plupart d'entre nous. Pourtant, si on s'examine avec lucidité, je pense que chacun de nous peut se sentir concerné.

 

1. La Royauté de Jésus proclamée par le peuple Jean 12.12-18

a) Jésus marche vers Jérusalem, la ville du grand roi – Jn 12.12

i – 2.Sam 5.6-9 "David s'empara de la forteresse de Sion: c'est la cité de David"

ii – Psaume 48.3 "la montagne de Sion … c'est la ville du grand roi"

b) La foule se réjouit de voir Jésus arriver à la ville du roi – Jn 12.13

i – branches de palmier = symbole

(i) – symb. de force Ps 92.13-14 "Les justes s'élèvent comme le palmier, ils s'élèvent comme le cèdre du Liban, plantés dans le parvis de notre Dieu ; ils portent encore des fruits dans la vieillesse", symbole de richesse, de réussite : dans la cour du palais du roi Zimri-Lim, de Mari, était dressé un «palmier en bois, revêtu de bronze et d'argent, symbole de la richesse de la terre et du royaume, garantie par le roi»[i]

(ii) – symb. de joie Lév 23.40 "vous prendrez des branches de palmier, des rameaux d'arbres, et vous réjouirez devant l'Éternel pendant 7 jours" (contexte: fête des tabernacles)

(iii) – symb. De salut, de libération: (1.Mac 13:51) – après la conquête de la citadelle par Simon Macchabée "ils entrèrent dans la Citadelle le 23 du deuxième mois de l'an 171 avec des acclamations et des palmes, au son des lyres et des cymbales, des cithares, des hymnes et des chants, car un grand ennemi avait été extirpé d'Israël". 2.Macc 10.7 (après la purification du temple) "Portant des thyrses, des rameaux verts et des palmes, ils firent montre des hymnes vers celui qui avait mené à bien la purification de son lieu saint".

ii – Hosanna "daigne accorder le salut!"

(i) – Ps 118.25-26 "O Eternel, accorde le salut (Hosanna), O Éternel, donne la prospérité! Béni soit celui qui vient au nom de l'Éternel. Nous vous bénissons depuis la maison de l'Éternel" ;

iii – "Celui qui vient"

Mat 3.11 (JB) "Celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers"

Jean 1.9 "la véritable lumière vient dans le monde."

Jean 6.14 "Celui-ci est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde."

Jean 11.27 (Marthe à Jésus) "seigneur, je croix que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde."

iv – "au nom du Seigneur"

Dieu a envoyé Jésus-Christ : un des grands thèmes très présents dans l'Év. de Jean. 5.30 "je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé." ; 7.16 "ma doctrine n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé" ; 7.28 "je ne suis pas venu de moi-même, mais celui qui m'a envoyé est vrai" ; 8.18 "le Père qui m'a envoyé rend témoignage de moi" ; 8.42 "je ne suis pas venu de moi-même, mais c'est lui (dieu, le Père) qui m'a envoyé." ; 9.33 "il vient de Dieu" (c'est ce que ses miracles démontrent) ; Jn 12.49 "je n'ai pas parlé de moi-même, mais le Père, qui m'a envoyé, m'a prescrit lui-même ce que je dois dire et annoncer." ; (14.24, ) ; 16.27 "je suis sorti de Dieu" ; Jn 17.3 "La vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui qui tu as envoyé, Jésus-Christ." ; Gal 4.4 "Dieu a envoyé son Fils" ; 1.Jn 4.10 "Dieu a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés." 1.Jn 4.14 "nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme sauveur du monde."

v – roi d'Israël

Ps 110.1-2 "Parole de l'Éternel à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis mon marchepieds"

Zac 9.9 "Sois transportée d'allégresse, fille de Sion! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem! Voici, ton roi vient à toi ; il est juste et victorieux, il est humble et monté sur un âne."

Luc 1.32 l'ange à Marie "le Seigneur lui donnera le trône David, son Père"

Mat 2.2 "Où est le roi des Juifs qui vient de naître?"

Jean 6.15 (après la multiplication des pains) "Jésus, sachant qu'ils allaient venir l'enlever pour le faire roi, se retira de nouveau sur la montagne, lui seul."

Marc 15.26 "l'inscription indiquant le motif de sa condamnation portait ces mots: "Le roi des juifs"

1.Cor 15.25 "Il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il ait mis tous ses ennemis sous ses pieds"

c) Jésus monte sur un ânon – Jn 12.14-15

i – assis sur un ânon (v.14), sur le petit d'une ânesse (v.15)

une précaution pour ne pas se salir les pieds après s'être purifié dans le bain rituel avant d'aller vers le temple de Jérusalem

un signe de royauté: 1.Rois 1.33, 38 "Le sacrificateur Tsadok fit monter Salomon sur la mule du roi David, et ils le menèrent à Guihon (pour l'oindre roi)"

 

2. La Royauté de Jésus incomprise des disciples eux-mêmes 12.16

a) Les difficultés qu'avaient les disciples pour comprendre Jésus et sa mission peuvent s'expliquer (1) par le décalage entre les attentes des disciples et la réalité du projet de Dieu, (2) par le fait que les disciples n'avaient pas encore le Saint-Esprit pour comprendre ces choses

b) nous qui vivons après la Pentecôte, nous qui avons "l'esprit de Dieu qui sonde tout, même les profondeurs de Dieu" (1.Cor 2.10), nous pourrions penser être à l'abri des incompréhensions visibles chez les disciples qui côtoyaient Jésus. Ici, la prudence, la modestie, l'humilité sont de rigueur!

 

3. La Royauté de Jésus rejetée par les chefs religieux 12.19

a) On peut se demande qu'est-ce qui à l'époque a conduit les responsables religieux à rejeter Jésus. Une partie de la cause: peut-être qu'ils étaient tellement avides de reconnaissance, de popularité, que ce Jésus qui était en fait l'objet de toutes leurs attentes messianiques, ils l'ont perçu, non comme l'accomplissement de leurs attentes mais comme quelqu'un qui leur faisait de l'ombre, qui portait atteinte à leur influence dans la société.

b) est-ce que nous suivons l'exhortation de Pierre (1.Pierre 3.15) "Consacrez-vous, dans votre cœur, au Christ, le Seigneur!" C'est avec entrain et conviction que nous entonnons volontiers un "Roi des rois, seigneur des Seigneurs, gloire, Alléluia"[ii] Mais – pour paraphraser Malachie 1.6 "si Christ est Seigneur, où est la crainte qu'on a de lui?", Jésus reprend exactement la même pensée : "Pourquoi m'appeler-vous seigneur, seigneur, et ne faites-vous pas ce que je dis?" Ceux qui disent Seigneur, Seigneur, n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. (Mat 7.21 & Luc 6.46). Nous faisons partie d'un xxx –ique ou d'un autre, mais où en sommes-nous de la pratique?

c) se peut-il que nous soyons contaminés par un esprit de concurrence, comme ces pharisiens qui voyaient dans la popularité grandissante de Jésus une menace pour leur position? Suis-je prêt à m'effacer le moment venu pour que quelqu'un d'autre fasse les choses mieux, ou tout simplement différemment? Le jour des Rameaux Jésus est sous les acclamations de la foule enthousiaste. Mais Jésus ne se laissait emporter jusqu'à l'ivresse par sa popularité. Les sondages, ça monte, ça redescend, ça change. Ce qui va se passer pour Jésus après le dimanche des Rameaux va démontrer qu'il avait adopté et appliqué à sa vie la devise de Jean-Baptiste: il faut qu'il croisse, et que je diminue. Jésus était prêt à cela par rapport à son Père céleste: Phi 2.8 "Il s'abaissa lui-même en devenant obéissant, jusqu'à subir la mort, oui, la mort sur la croix…"

Jésus a été acclamé comme le Messie, comme le roi qu'Israël – et sans le savoir, le monde entier – attendait. Mais en cela même il a été mal compris par ses propres disciples, et rejeté par les chefs religieux qui craignaient que Jésus leur fasse de l'ombre. En une semaine, Jésus passe des acclamations à la crucifixion! Et nous? Sommes-nous prêts à donner à Jésus toute la place qui lui revient dans notre temps, dans nos réflexions, dans nos réactions, dans nos décisions? Là, nous avons besoin de dire avec la foule: Hosanna, sauve-nous… non pas des Romains, mais de nous-mêmes, de notre penchant vers le mal, de notre désir d'indépendance aux dépens de la souveraineté de Dieu dans notre vie. S e i g n e u r Jésus, aujourd'hui, et à partir d'aujourd'hui, règne en moi! (…) [iii]

 

en route vers Pâques 2015..unterwegs nach Ostern 2015..walking towards Easter 2015.

 

..En route vers Pâques  - 2015 (4) – JÉSUS LE ROI ENTRE LES ACCLAMATIONS ET LA CRUCIFIXION - Jean 12.12-19..

 

1. La Royauté de Jésus proclamée par le peuple Jean 12.12-18

a) Jésus marche vers Jérusalem, la ville du grand roi – Jean 12.12

i – 2.Sam 5.6-9 "David s'empara de la forteresse de Sion, cité de David"

ii – Psaume 48.3 "la montagne de Sion … c'est la ville du grand roi"

b) La foule se réjouit de voir Jésus arriver à la ville du roi – Jean 12.13

i – branches de palmier = symbole

(i) – symbole de force Psaume 92.13-14

(ii) – symbole de joie Lévitique 23.40 (contexte: fête des tabernacles)

(iii) – symbole de salut, de libération: 1.Mac 13:51, 2.Mac 10.7

ii – Hosanna "daigne accorder le salut!"

(i) – Ps 118.25-26

iii – "Celui qui vient"

Mat 3.11 (JB) ; Jean 1.9, 6.14, 11.27

iv – "au nom du Seigneur"

Dieu a envoyé Jésus-Christ : un des grands thèmes très présents dans l'Év. de Jean 5.30 , 7.16, 7.28, 8.18, 8.42, 9.33, 12.49, 14.24, 16.27, 17.3, Gal 4.4, 1.Jn 4.10, 4.14 .

v – roi d'Israël

Ps 110.1-2 ; Zacharie 9.9 ; Luc 1.32 ; Mat 2.2 ; Jean 6.15, Mc 15.26, 1.Cor 15.25

c) Jésus monte sur un ânon – Jean 12.14-15

i – assis sur un ânon (v.14), sur le petit d'une ânesse (v.15), 1.Roi 1.33, 38

2. La Royauté de Jésus incomprise des disciples eux-mêmes Jean 12.16

a) Les difficultés des disciples pour comprendre s'expliquent …

b) nous avons l'esprit de Dieu qui sonde tout (1.Cor 2.10),

3. La Royauté de Jésus rejetée par les chefs religieux Jean 12.19

a) Craignons-nous que d'autres nous fasse de l'ombre?

b) 1.Pierre 3.15, Malachie 1.6, Mat 7.21, Luc 6.46

c) Des acclamations à la crucifixion – Philippiens 2.8

en route vers Pâques 2015..unterwegs nach Ostern 2015..walking towards Easter 2015.

..Walking towards Easter - 2015 (4) – JESUS KING BETWEEN ACCLAMATION AND CRUCIFIXION - John 12.12-19..

1. Jesus' kingship proclaimed by the people John 12.12-18

a) Jesus walks towards Jerusalem, the city of the great king – John 12.12

i – 2.Samuel 5.6-3 "David took the stronghold of Zion, the city of David"

ii – Psalm 48.2 (3) "Mount Zion, the city of the great king"

b) The crowd rejoices seeing Jesus coming to the city of the king – John 12.13

i – Palm branch = symbolic

(i) – Symbol of strength Psalm 92.12-13 (-14)

(ii) – Symbol of joy – Leviticus 23.40 (feast of tabernacles)

(iii) – Symbol of salvation, liberation: 1. Macc 13.51, 2. Macc 10.7

ii – Hosanna " do give salvation"

(i) – Psalm 118.25-26

iii – "blessed is he who comes"

Matthew 3.11 (John the Baptist); John 1.9, 6.14, 11.27

iv – "in the name of the Lord"

God sent Jesus-Christ: one of the great themes present in the Gospel of John 5.30, 7.16, 7.28, 8.18, 8.42, 9.33, 12.49, 14.24, 16.27, 17.3, Gal 4.4, 1.Jn 4.10, 4.14.

v – King of Israel

Ps 110.1-2; Zechariah 9.9; Luke 1.32; Mat 2.2; John 6.15; Mc 15.26; 1.Cor 15.25

c) Jesus sat on a donkey – John 12.14-15

i – Sat on a donkey (V. 14), on a donkey's colt (v/15), 1.Kings 1.33, 38

2. Jesus' kingship incomprehensible for the disciples themselves 12.16

a) The disciples' difficulties to understand can be explained…

b) We have the spirit of God who searches everything (1.Cor 2.10),

3. Jesus' kingship rejected by the religious leaders John 12.19

a) Do we fear that other could move us into the shadow?

b) 1. Peter 3.15, Malachi 1.6, Matthew 7.21, Luke 6.46

c) From acclamation to crucifixion – Philippians 2.8

en route vers Pâques 2015..unterwegs nach Ostern 2015..walking towards Easter 2015.

..Unterwegs nach Ostern - 2015 (4) – JESUS KÖNIG ZWISCHEN HULDIGUNG UND KREUZIGUNG - Johannes 12.12-19..

1. Jesu Königtum vom Volk aufgerufen Johannes 12.12-18

a) Jesus unterwegs nach Jerusalem, die Stadt des großen Königs – Joh 12.12

i – 2.Samuel 5.6-3 "David eroberte die Festung Zion, Davids Stadt"

ii – Psalm 48.2 (3) "Berg Zion, die Stadt des großen Königs"

b) Die Volksmenge freut sich über das Kommen Jesu in die Königsstadt – John 12.13

i – Palmzweig = Symbol

(i) – Symbol der Kraft Psalm 92.12-13 (-14)

(ii) – Symbol der Freude – 3.Mose 23.40 (Laubhüttenfest)

(iii) – Symbol des Heils, der Befreiung: 1. Makk 13.51, 2. Makk 10.7

ii – Hosanna " Gib Heil!"

(i) – Psalm 118.25-26

iii – "Selig ist, der da kommt"

Matthäus 3.11 (Johannes der Täufer) Joh 1.9, 6.14, 11.27

iv – "im Namen des Herrn"

Gott sandte Jesus Christus: eins der großen Themen des Johannesevangeliums 5.30, 7.16, 7.28, 8.18, 8.42, 9.33, 12.49, 14.24, 16.27, 17.3, Gal 4.4, 1.Joh 4.10, 4.14.

v – König Israels

Ps 110.1-2; Sachariah 9.9; Lukas 1.32; Mat 2.2; Joh 6.15; Mk 15.26; 1.Kor 15.25

c) Jesus setzte sich auf einen Esel – Joh 12.14-15

i – Setzte sich auf eine Esel (V. 14), auf ein Eselsfüllen (V. 15), 1.Könige 1.33, 38

2. Jesu Königtum selbst für seine Jünger unverständlich Johannes 12.16

a) Die Schwierigkeit der Jünger zu verstehen kann eine Erklärung haben…

b) Wir haben den Geist Gottes, der alles offenbart (1.Kor 2.10),

3. Jesu Königtum von den religiösen Leitern verworfen Johannes 12.19

a) Befürchten wir, in den Schatten gestellt zu werden?

b) 1. Petrus 3.15, Maleachi 1.6, Matthäus 7.21, Lukas 6.46

c) Von der Huldigung zur Kreuzigung – Philipper 2.8

en route vers Pâques 2015..unterwegs nach Ostern 2015..walking towards Easter

 


[i] Les civilisations du Proche-Orient ancien, par Agnès BENOIT, petits Manuels de l'École du Louvre p.295-1, note 53-13 p. 482

[ii] J'Aime l'Éternel I n°278 : "Rois des rois, Seigneur des seigneurs, gloire, Alléluia! Jésus, prince de paix, gloire Alléluia!"

[iii] Autres développements possible sur le même thème 4. La Royauté de Jésus affirmée devant le représentant de l'empereur Jean 18.33-38

5. La Royauté de Jésus documentée par écrit mais rejetée par les actes (la croix) Jean 19.1-5, 12-15, 19

Partenaires

  • France MissionFrance Mission
    Bâtir des églises qui se multiplient       
  • Réseau FEFRéseau FEF
    Réseau Fraternel Evangélique Français
  • CNEFCNEF
    Conseil National des Evangéliques de France

Retrouvez-nous

Nos coordonnées

  • Eglise Protestante Evangélique de Bourg-Saint-Maurice
    Résidence Les Deux Têtes B2
    830 Avenue Maréchal Leclerc
    73700 Bourg-Saint-Maurice
  • Tél. 04.79.22.64.11
  • Port. 06.80.90.18.83
  • www.epe-bourg-saint-maurice.com

Visiteurs

Aujourd'hui526
Hier316
Cette semaine842
Ce mois10932
Total1108685