logo EPE BSM

«Prenez votre bout de papier et écrivez ce qui vous vient à l'esprit quand vous entendez le mot " amour[i]"» (…)

«On ne peut pas séparer les paroles de Dieu de ses actions. On ne peut pas découvrir le sens des grands mots de la Bible en se bornant à ouvrir un dictionnaire. Nous ne pouvons comprendre ce que Dieu a dit que lorsque nous prenons en considération ce qu'Il a fait dans l'espace et dans le temps.»

..1. L'amour dans notre "bouillon de culture"..

…Réfléchissons au mot "amour"! Des chants célèbres, des pièces de théâtre et des livres, et la plupart de nos émissions de télévision "favorites" ont enfoui la signification du mot "amour" sous une montagne de bêtises sentimentales. La philosophie froide et athée des derniers siècles a réduit l'amour à une idée sur laquelle on réfléchit. Qu'est-ce que ceux qui forgent l'opinion nous enseignent sur l'amour? Quelques citations:

Shakespeare: l'amour, c'est la fumée qu'exalent les soupirs; attisé, c'est le feu dans les yeux des amants ; contrarié, c'est la mer vie viennent grossir leurs larmes. Quoi d'autre encore? Une folie, une rage des plus discrètes, un mal étouffant et une douceur tenace."[ii]

Voltaire: l'amour est "une étoffe tissée par la nature et brodée par l'imagination"[iii]

Saint-Augustin, ou Bernard de Clairvaux à propos de l'amour de Dieu envers les hommes : "La mesure de l'amour, c'est d'aimer sans mesure".[iv]

Antoine de Saint-Exupéry: "Aimer ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction."[v]

Jean Ferrat : "Aimer à perdre la raison, Aimer à n'en savoir que dire, À n'avoir que toi d'horizon Et ne connaître de saisons Que par la douleur du partir…."[vi] Jusqu'à quand peut-on aimer à perdre la raison? Jusqu'à ce que la réalité nous fasse redescendre sur terre? Est-ce que Dieu nous aime à en perdre la raison? Nous allons y revenir!

D'un côté l'amour peut être réduit à une caricature ou vidé de son sens, de l'autre côté l'amour peut être vécu dans toute sa grandeur au point de marquer et d'englober tout ce que nous sommes. À nous de choisir!

Un amour … parfois bien superficiel, comme dans la Grèce Antique! Et pourtant, les Grecs avaient un mot: "agapé", pour désigner le fait de se tourner amicalement vers l'autre, non pour obtenir quelque chose de l'autre, mais pour lui donner quelque chose. Les Grecs utilisaient surtout agapé pour décrire comment des parents se consacraient de tout leur cœur à leur enfant – et tout spécialement à leur enfant unique. Lorsqu'entre 250 et 150[vii] av. J.-C. des érudits Juifs traduisent l'Ancien Testament de l'hébreu en grec, après avoir longtemps cherché un mot grec qui corresponde à l'amour de Dieu pour les hommes, les Juifs ont choisi le mot agapé pour décrire l'amour selon Dieu.» "L'amour agapé, c'est : «apprécier l'autre, le traiter avec honneur, se dire satisfait, rencontrer l'autre avec de bonnes intentions. (…) non pas rechercher à posséder quelque chose ou à acquérir des valeurs, mais se tourner vers l'autre pour ce qu'il est.»[viii]

..2. L'amour, le commandement le plus important de la Bible..

a) L'amour, c'est le premier des commandements de Dieu dans la Bible – avant Jésus de Nazareth: Deutéronome 6.1-7 "---Voici les commandements, les ordonnances et les lois que l'Eternel ton Dieu m'a chargé de t'enseigner pour que tu les appliques dans le pays où tu vas entrer pour en prendre possession, et que tu respectes l'Eternel ton Dieu en obéissant toute ta vie à toutes ses ordonnances et à tous ses commandements que je te transmets. Ils sont pour toi, pour tes fils et pour leurs descendants. Ainsi tu jouiras d'une longue vie. C'est pourquoi, ô Israël, écoute-les, veille à y obéir, et applique-les, afin d'être heureux et de devenir très nombreux dans ce pays ruisselant de lait et de miel, comme l'Eternel, le Dieu de tes ancêtres, te l'a dit. Ecoute, Israël, l'Eternel est notre Dieu, il est le seul Eternel. Tu aimeras l'Eternel ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Que ces commandements que je te donne aujourd'hui restent gravés dans ton cœur.Tu les inculqueras à tes enfants et tu en parleras chez toi dans ta maison, et quand tu marcheras sur la route, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Et Lévitique 19.18 "Tu aimeras ton prochain comme toi-même"

b) L'amour, c'est le premier commandement selon Jésus dans le NT: Marc 12.28-31 "Un des *spécialistes de la Loi s'approcha de lui; il avait entendu cette discussion et avait remarqué avec quel à-propos Jésus avait répondu. Il lui demanda:
---Quel est le commandement le plus important de tous?

29 Jésus répondit: ---Voici le commandement le plus important: Ecoute, *Israël, le Seigneur est notre Dieu, il est le seul Dieu; 30 tu aimeras donc le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ton énergie[d]. 31 Et voici celui qui vient en second rang: Tu aimeras ton prochain comme toi-même[e]. Il n'y a pas de commandement plus important que ceux-là."

c) Ephésiens 5.25 " Quant à vous, maris, que chacun de vous aime sa femme comme le Christ a aimé l'Eglise: il a donné sa vie pour elle"

 

..3. L'amour, c'est quoi ?..

a) bien des dons spirituels sont enviables – mais rechercher l'amour est prioritaire

Les chrétiens convoitent souvent des dons spirituels, mais n'oublions pas que l'amour du prochain, la charité les dépasse tous.

Qu'est-ce que l'amour? Qu'est-ce qu'aimer? Je n'en connais pas de meilleure description que celle de 1.Corinthiens 13 4-7 "L'amour est patient, il est plein de bonté, l'amour. Il n'est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s'enfle pas d'orgueil. Il ne fait rien d'inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s'aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal. L'injustice l'attriste, la vérité le réjouit. En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère. L'amour n'aura pas de fin. Est-ce cela, aimer à perdre la raison?

b) Aimer, c'est être sensible aux besoins de l'autre – 1ère lettre de Jean 3.17

«Dans sa première épître (1ère lettre de Jean 3:17), l'apôtre Jean décrit l'amour en action. "Si quelqu'un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui?" Il semble clair que l'amour est justement le contraire de l'attitude décrite par Jean. Aimer, c'est voir le besoin de l'autre, lui ouvrir notre cœur et lui donner ce dont il a besoin. Aimer, ce n'est pas dire qqc; aimer, c'est agir; aimer, c'est donner.»

..4. Tu me dis que Dieu m'aime... c'est bien beau tout ça, mais qu'il le prouve!..

a) la première mention du mot "amour" dans la Bible – Genèse 22.2

«Là où le mot aimer apparaît pour la première fois dans la Bible, il est relié au fait de donner. Gen 22:2 "Prends ton fils, ton unique, celui qui tu aimes… et offre-le en holocauste". Le mot "holocauste" dans le texte peut être aussi traduit: "faire monter" (en fumée), mais aussi "élever", comme les parents élèvent leur enfant! Peu de passages biblique décrivent mieux l'amour de Dieu mieux que Év. selon. Jean 3.14-1.

b) la preuve de l'amour de Dieu en Jésus-Christ – Jean 3.14-16 ; 1ère lettre de Jean 4.9-10

et il est intéressant de noter que la notion d'élever[ix] est là aussi présente: "Comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soir élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle." Dieu voulait donc dire à Abraham : "Si tu m'aimes plus que ton fils, donne-le-moi!" Dieu n'a pas demandé à Abraham de faire qqc que Lui-même n'aurait pas fait. … (1.Jean 4:9-10) "L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non pas en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce que Dieu nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. " Dieu a vu la situation désespérée dans laquelle nous, pécheurs, nous nous trouvions. Dieu a dans son cœur une grande place pour nous – pour toi. Dieu te propose l'aide dont tu as le plus besoin – son propre Fils. Et notre Seigneur Jésus-Christ a mis le summum à l'amour en prenant la place que nous méritions : sur la croix, et souffrant et en mourant sur la croix de Golgotha. La plus simple définition de l'amour, c'est la croix.» Romains 8.8 "A peine accepterait-on de mourir pour un juste; peut-être quelqu'un aurait-il le courage de mourir pour le bien[c]. Mais voici comment Dieu nous montre l'amour qu'il a pour nous: alors que nous étions encore des pécheurs, le Christ est mort pour nous.

" .Ça, c'est aimer à en perdre la raison. L'amour, c'est chercher le bien durable de l'autre si nécessaire au détriment de notre bien-être, et ce quoi que cela nous coûte.

c) les difficultés, est-ce qu'elles prouvent que Dieu ne m'aimerait pas?

Proverbes 3.11-12 (cité en Hébreux 12.5-6) "Mon fils, si l'Eternel te corrige, ne méprise pas cela,
s'il te reprend, ne t'impatiente pas[b], 12 car c'est celui qu'il aime que l'Eternel reprend, agissant comme un père avec lui avec l'enfant qu'il chérit.

d) pourquoi est-ce que Dieu m'aimerait, malgré ce qui dans ma vie me rend indigne de son amour?

«Chaque chrétien qui réfléchit s'est déjà demandé au moins une fois: "Pourquoi Dieu m'aime-t-Il?" Athée, orgueilleux, impur, faux, menteur - nous n'étions pas tout ça, mais une partie de ça – nous étions tous des pécheurs. Et Dieu nous a aimés tels que nous étions. Dieu n'a pas attendu que nous devenions meilleurs, plus sages, plus gentils, ou moins pécheurs, avant de nous aimer. Mais pourquoi? La réponse est simple: "Dieu est amour" (1ère lettre de Jean 4:8). C'est sa nature d'aimer. Dieu nous a aimés, et il nous aime encore aujourd'hui, parce que c'est sa nature d'aimer, parce qu'il ne peut pas faire autrement. Nous pouvons comprendre l'étonnement de l'apôtre Jean, lorsqu'il a écrit: "Voyez quel amour le père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! Et nous le sommes" (1ère lettre de Jean 3:1). Le mot que Jean a utilisé, on pouvait l'entendre sur un marché grec, quand quelqu'un voyait une poterie particulièrement belle, qui était sûrement importée. On demandait: "D'où vient cette poterie?" C'est exactement la question de Jean: "D'où vient un tel amour?". Il n'est pas de ce monde. Un tel amour vient du cœur de Dieu.»

«L'amour de Dieu se reflète en nous, bien imparfaitement, dans l'amour d'une mère pour son enfant, dans l'amour d'un homme pour sa femme. Un tel amour si fort et si sincère vient vraiment de Dieu. Mais les meilleures illustrations ne parviennent pas à décrire l'amour de Dieu envers les hommes et les femmes pécheurs.»

..5. Est-ce que Dieu continuera de m'aimer?..

«L'amour, voilà sûrement le plus grand parmi les grands mots de la Bible. C'est un mot éternel, qu'on ne peut pas séparer de ce que Dieu a fait à Golgotha. Comme un homme est solidement campé sur un rocher massif, la certitude du croyant d'être sauvé par Jésus-Christ repose sur l'amour de Dieu, qui n'a pas son semblable sur le terre et qui ne périt jamais. "Car j'ai l'assurance que ni la mort, ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur (Romains 8:38-39). À cela, on ne peut que dire, avec joie: "AMEN"»

EPE Bourg-Saint-Maurice, dimanche 21 septembre 2014 - Vincent Coutrot

 

 

 

LL'AMOUR - Grands mots de la Bible (12)L

1. L'amour dans notre "bouillon de culture"

Shakespeare: l'amour, c'est la fumée qu'exhalent les soupirs...

Voltaire: "étoffe tissée par la nature et brodée par l'imagination"

Saint-Augustin, ou Bernard de Clairvaux : "la mesure de l'amour, c'est d'aimer sans mesure".

Antoine de Saint-Exupery: "aimer, c'est regarder ensemble dans la même direction."

Jean Ferrat : "Aimer à perdre la raison, à n'avoir que toi d'horizon…"

L'amour agape = ne pas rechercher à posséder quelque chose ou à acquérir des valeurs, mais se tourner vers l'autre pour ce qu'il est."

2. L'amour, le commandement le plus important de la Bible

a) Le premier des commandements de Dieu dans la Bible/AT Deutéronome 6.1-7 ; Lévitiqie 19.18

b) Le premier des commandements selon Jésus – Marc 12.28-31

c) Maris, aimez votre femme! Ephésiens 5.25

 

3. L'amour, c'est quoi au juste ?

 

a) la qualité à rechercher en priorité – 1.Corinthiens 13.4-7

b) Aimer, c'est être sensible aux besoins de l'autre – 1.Jean 3.17

4. «Tu me dis que Dieu m'aime!» C'est bien beau tout ça, mais qu'il le prouve!

a) la première mention du mot "amour" dans la Bible – Genèse 22.2

b) la preuve de l'amour de Dieu en Jésus-Christ – Jean 3.14-16 ; 1.Jean 4.9-10 ; Rom 5.8 ; il veut nous faire passer de la perdition au salut

c) les difficultés, est-ce qu'elles prouvent que Dieu ne m'aimerait pas?

Proverbes 3.11-12 (Hébreux 12.5-6)

d) pourquoi est-ce que Dieu m'aimerait, malgré ceci et cela dans la vie?

1.Jean 4.8 ; 1.Jean 3.1 ;

5. Est-ce que Dieu continuera de m'aimer?

Romains 8.38-39

 

 

LLOVE - Great words of the Bible (12)L

1. Love in our "culture medium"

Shakespeare: Love is a smoke made with the fume of sighs. Being purged a fire sparkling in lovers eyes, being vexed a sea nourished with lovers tears, What is it else? A madness most discreet, A choking gall and a perserving sweet

Voltaire: "textile woven by nature and embroidered by imagination"

Saint-Augustin, or Bernard de Clairvaux: "the measure of love is to love without measure (limitation)".

Saint-Ex: "Love is looking together in the same direction"

Jean Ferrat: "Loving to the point of losing reason, having only you as horizon"

Agape-love = no looking to possess something or to win values, but to turn towards the next one for what he is."

2. Love, the most important command in the Bible

a) God's first command in the Bible/OT – Deuteronomy 6.1-7 ; Leviticus 19.18

b) The first command also in Jesus sight – Mark 12.28-31

c) Husbands, love your wives! Ephesians 5.25

 

3. Love, what is this?

a) The quality to seek in priority – 1.Corinthians 13.4-7

b) Loving = being sensitive to the needs of our neighbor – 1.John 3.17

4. You say that God loves me... fine! But He should prove it to me!

a) The first mention of "love" in the Bible – Genesis 22.2

b) The proof of God's love in Jesus Christ – John 3.14-16; 1.John 4.9-10; Romans 5.8; He wants to lead us from perdition to salvation

c) Do not difficulties prove that God doesn't love me?

Proverbs 3.11-12 (Hebrews 12.5-6)

d) Why should God love me, in spite of this or that in my life?

1.John 4.8 ; 1.John 3.1 ;

5. Will God continue to love me?

Romans 8.38-39

 

 

LLIEBE - Grosse Worte der Bibel (12)L

1. Liebe in unserem kulturellen Umfeld

Shakespeare: "Liebe ist ein Dampf, der steigt mit Seufzerrauch ; geklärt, ein Feuer, das sprüht aus Freiers Aug ; gehemmt, ein Meer, das Freiers Tränen nähren."

Voltaire: "Ein Stoff, das die Natur gewoben hat, und das von der kreativen Einbildung gestickt ist."

Saint-Augustin, oder Bernard de Clairvaux: "Das richtige Maß der Liebe ist, maßlos, grenzenlos zu lieben".

Antoine de Saint-Exupery: "Liebe ist, gemeinsam in die gleiche Richtung Anschau halten"

Jean Ferrat: "Soweit lieben dass man die Vernunft aufgibt, dich nur haben als Horizont"

Agape-love = «nicht das Streben des Menschen nach Besitz oder Werten, sondern eine freunliche Hinwendung zum Andern, um seiner Person willen.»

2. Liebe, das wichtigste Gebot in der Bibel

a) Gottes erstes Gebot in der Bibel /AT - 5.Mose 6.1-7 ; 3.Mose 19.18

b) Das erste Gebot, auch in Jesus Augen  – Markus 12.28-31

c) Ihr Männer, liebet eure Frauen! Epheser 5.25

 

3. Liebe - Was ist das ?

a) Die Lebensqualität, wonach zuerst zu trachten ist – 1.Korinther 13.4-7

b) Lieben = empfindsam für die Bedürfnisse des Nächsten – 1.Johannes 3.17

4. Du sagst, dass Gott mich liebt... Alles schön und gut: Aber er sollte es mir beweisen!

a) Die erste Erwähnung des Wortes "Lieben" in der Bible – 1.Mose 22.2

b) Der Beweis der Lieben Gottes in Jesus Christus – Johannes 3.14-16; 1.Johannesbrief 4.9-10; Römer 5.8; Er will uns aus der Verdamnis ins Heil führen

c) Die Schwierigkeiten, sind sie nicht ein Beweis dafür, dass Gott mich nicht liebt?

Sprüche 3.11-12 (Hebräer 12.5-6)

d) Warum sollte Gott mich lieben, wenn dies oder jenes in meiner Lebensführung nicht in Ordnung ist?

1.Johannesbrief 4.8 ; 1.Johannesbrief 3.1 ;

5. Wird Gott mich weiterhin lieben?

Römer 8.38-39

 

 


[i] Source : la prédication reprend en grande partie un article de William PAPE dans: Braker Kompass N°13, Dec. 1980.

[ii]Love is a smoke made with the fume of sighs. Being purged a fire sparkling in lovers eyes, being vexed a sea nourished with lovers tears, What is it else? A madness most discreet, A choking gall and a perserving sweet.” William Shakespeare in "Roméo et Juliette", 1595. (http://thinkexist.com/quotation/love_is_a_smoke_made_with_the_fume_of_sighs-being/255670.html) et http://www.linternaute.com/citation/4536/l-amour-est-une-fumee-formee-des-vapeurs-de-soupirs-william-shakespeare/ ; http://www.dicocitations.com/reference_citation/14827/Romeo_et_Juliette_1594_.php

;

[iii] Voltaire in : "Dictionnaire philosophique" (Sources : http://www.mon-poeme.fr/citations-lamour-cest/ )

[iv] Cf. : St Bernard a bien écrit cette phrase, dans le chapitre I du Traité de l'Amour de Dieu. On peut citer tout le passage, pour en permettre une compréhension plus exacte : "Vous voulez donc que je vous dise pourquoi et comment on doit aimer Dieu ? Je réponds brièvement : la raison pour laquelle on aime Dieu, c'est Dieu lui-même ; et la mesure de cet amour, c'est de l'aimer sans mesure." Depuis le Moyen-Age, cette phrase est clairement attribuée à St Bernard (cf. lettres d'Abélard et Héloïse). Toutefois, il faut dire que St Bernard lui-même l'a reçue d'Augustin, à travers la lecture qu'il faisait de Sévère de Milev, un des correspondants d'Augustin. Cette information nous a été fort aimablement communiquée par François Dolbeau qui a découvert récemment des sermons d'Augustin d'Hippone (cf. les "Sermons Dolbeau", publiés dans Vingt-six Sermons au peuple d'Afrique, Collection des Études Augustiniennes, Brepols, Paris, 1996 ; 2e éd. 2009, pp. 59-67). On peut lire effectivement cette formule dans le sermon Dolbeau 11 (qui porte le n° 90A dans la collection des sermons du grand évêque des IVe-Ve siècles). L'idée d'ailleurs qui est ainsi ramassée en une phrase par Augustin, nous précise François Dolbeau, remonte à Origène. Il conviendrait plus clairement, ajoute-t-il, de rendre la formule latine "Amandi Deum modus est sine modo", qui évoque bien l'amour de l'homme envers Dieu, par la traduction française "La mesure de l'amour envers Dieu est d'être sans mesure". Que François Dolbeau soit vivement remercié du complément d'information décisif qu'il nous apporte ici. (sources : http://peresdeleglise.free.fr/Augustin/faq.htm )

[v] "Terre des Hommes"

[vi] http://www.parolesmania.com/paroles_jean_ferrat_15393/paroles_aimer_a_perdre_la_raison_487155.html

[vii] (1) Aux III° et II° siècles avant J.-C. par 72 rabbins (6 de chaque tribu) (Petit Robert noms propres 2003, p.1907) ; (2) "sa datation au III° siècle av. è.c. n'est guère remise en question par les spécialistes" Dict. Encycl. Du Judaïsme, CERF/Robert Laffont 1898, 1993 p.941

[viii] W.Günther / H.-G. Link in : "Theologisches Begriffslexikon zum Neuen Testament" T.2 p. 896, Theologischer Verlag R. Brockhaus, 1977

[ix] Jean 3.14 : gr. upsoô, élever, exalter. Ce verbe est utilisé 20 fois dans le NT et désigne tantôt l'action d'élever "physiquement" (comme mettre en haut d'une perche, préfiguration de la crucifixion de Jésus) Jn 3.14, 8.28, 12.32-33, 34), tantôt la glorification du Fils par Dieu le Père, c’est-à-dire la résurrection et l'Ascension de Jésus (Actes des Apôtres 2.33, 5.31, ou bien encore la glorification d'Israël (par les plaies dont l'Éternel a frappé l'Égypte Act. 13.17) ou d'autres personnes (Paul, ou le chrétien en général 2.Cor 11.7 ; Jac 4.10 ; 1.Pierre 5.6). Dans la traduction du NT en hébreu, en Jn 3.14, Delitsch utilise pour élever" le verbe "nassa" = élever, soulever, porter, qui fait allusion, non pas à Abraham et Isaac (wayisam/yasam en Genèse ch. 22), mais plutôt – bien que le verbe utiulisé ne soit pas le même – à Moïse et au serpent de bronze: Nombres 21.9, bien que là le verbe "samah, sim, sum" (mettre, placer) soit employé.

Partenaires

  • France MissionFrance Mission
    Bâtir des églises qui se multiplient       
  • Réseau FEFRéseau FEF
    Réseau Fraternel Evangélique Français
  • CNEFCNEF
    Conseil National des Evangéliques de France

Retrouvez-nous

Nos coordonnées

  • Eglise Protestante Evangélique de Bourg-Saint-Maurice
    Résidence Les Deux Têtes B2
    830 Avenue Maréchal Leclerc
    73700 Bourg-Saint-Maurice
  • Tél. 04.79.22.64.11
  • Port. 06.80.90.18.83
  • www.epe-bourg-saint-maurice.com

Visiteurs

Aujourd'hui528
Hier316
Cette semaine844
Ce mois10934
Total1108687